Recherche Menu

Stefan Kristensen /// Les pulsions : écologie psychique et écologie sociale

Utopiana et le collectif D’ailleurs vous accueillent les trois prochains lundis à 18h30 pour un séminaire de Stefan Kristensen /// Les pulsions : écologie psychique et écologie sociale

Ce qu’il y a de plus intime et étranger à notre vie est la pulsion. Elle sera au centre d’une série de trois soirées en écho à la récente parution du livre de Stefan Kristensen ‘La Machine sensible’, aux Editions Hermann. La pulsion est le seul concept de la tradition occidentale qui permet de penser l’energie biologique, psychique et sociale. De Freud à Deleuze et Guattari cette notion se développe et s’enrichit et devient une clé puissante pour saisir la subjectivité humaine.
Si vous voulez savoir qu’est-ce que vous avez éprouvé durant votre vie et quels sont les raisons qui demeurent dans votre journée et vous font sentir, aimer, vivre, savoir, venez D’ailleurs pour la série de sémianires de Stefan Kristensen.

25 septembre / Pulsion et expression
Une pulsion est selon Sigmund Freud l’expression d’une force au sein du psychisme. C’est un concept charnière entre le biologique et le psychique, ce qui pose plus de problème qu’il n’en résout. Lecture de quelques textes freudiens pour sentir la tension au cœur de l’idée de pulsion et esquisser des voies de sortie.

2 octobre/Structure des pulsions
Les pulsions sont des forces qui portent des significations existentielles profondes. Chez Freud, la structure est binaire (sexualité / autoconservation et, dans un deuxième temps, désir / mort) ; pourtant l’existence est plus complexe que d’être suspendue entre deux pulsions, et nous verrons comment on peut, avec le psychiatre Leopold Szondi, complexifier le tableau.

9 octobre/Pulsions et machines désirantes
Pour Szondi et pour le philosophe Henri Maldiney, le sujet humain est constitué par la structure même de ses pulsions. Il n’est rien d’autre que ses tendances pulsionnelles, chacun dans un équilibre différent. Gilles Deleuze et Félix Guattari ont radicalisé poussé la conception de Szondi, et remplacé le concept de pulsion par celui de machine désirante. On verra que leur motif est politique et on essaiera de montrer les avantages et les limites de cette approche.

_
Stefan Kristensen, a soutenu une thèse de philosophie intitulée
Parole et subjectivité en 2007; il a travaillé comme chercheur et enseignant à l’Université de Genève de 2000 à 2016, avec des détours par Paris et Heidelberg (Bourse Humboldt) ; il a participé à fonder l’association Utopiana en 2001 ; sa thèse d’habilitation à diriger des recherches (juin 2016) porte sur l’image de la machine en psychopathologie et dans les arts actuels ; elle sera publiée en septembre prochain aux Editions Hermann sous le titre La Machine sensible.

D’ailleurs est un ensemble de personnes partageant le principe de la liberté et de l’indépendance de la recherche. Basées à Genève et actives dans la recherche elles ont d’origines et formations diverses.
Leurs recherches s’inscrivent dans le cadre de plusieurs domaines : l’histoire, la philosophie, les sciences sociales, la linguistique, la littérature, les mathématiques.

PRIX LIBRE
image/// 
Jean Dubuffet: Activité généralisée (1976)