Recherche Menu

The Ecology of Wonder

David Abram (Santa Fe, USA)

The Ecology of Wonder: Between the Body and the Breathing Earth

Ateliers les 11 et 12 septembre à 17h, Utopiana (en cas de mauvais temps, les ateliers auront lieu à l’espace Le Commun, dans la salle de conférence)

Conférence le 15 septembre à 19h, Le Commun, salle de conférence

(Interventions en anglais)

Au cours de son séjour à Genève, Abram s’engagera dans une exploration à différentes facettes des possibilités et perspectives pour un renouvellement de l’animisme, de la magie à l’intérieur de la société occidentale contemporaine. Les ateliers de réflexion auront pour thème «La magie, entre le corps et la respiration de la terre». La conférence de clôture est intitulée «Les Invisibles – vers une phénoménologie des esprits».

Lorsque nous considérons la terre autour de nous comme si elle était un objet, lorsque nous concevons la nature simplement comme une série de processus mécaniques, nous nous retirons tacitement du monde que nous habitons. Nous prétendons alors que nous ne sommes pas des créatures palpables qui évoluent ensemble avec le reste de la vie terrestre, mais nous devenons des esprits désincarnés qui observent la réalité depuis le point de vue de Sirius, de l’extérieur. De cette manière, nous nous libérons de toute responsabilité à l’égard du reste de la nature ; nous nous autorisons à considérer d’autres animaux, plantes et éléments naturels comme un ensemble de ressources qui attendent d’être exploitées, comme un butin d’entités fixes et finies qui attendent d’être manipulées et manufacturées pour convenir à nos buts. Le fait de voir une entité seulement comme objet revient à se couper de toute possibilité d’une relation réelle avec cet étant, et à écarter tout besoin de réflexion éthique.

Si toutefois, nous reconnaissons les innombrables présences autour de nous, non pas comme des objets, mais comme des sujets matériels dans le plein sens, à savoir comme des êtres ouverts avec leur propre spontanéité et capacité d’action, alors nous devenons rapidement conscients des relations que nous entretenons avec ces êtres. Alors seulement, lorsque nous reconnaissons d’autres comme des êtres sensibles, nous remarquons que nous habitons un monde commun. A la vérité, nous ne partageons pas seulement ce monde avec les autres animaux et les plantes, mais aussi avec les montagnes et les rivières et les nuages d’orage, avec la rue asphaltée sous nos pieds et le vent qui surgit entre les gratte-ciel. Tout aspect de notre entourage sensible peut être vécu comme un pouvoir actif, animé, capable de sentir les êtres autour de lui et de les influencer en retour. Lorsque nous parlons de la nature terrienne comme une communauté de sujets vivants, et non pas comme une collection d’objets passifs et déterminés, alors nous commençons tout de suite à nous sentir les membres de cette communauté et à nous préoccuper de la qualité de nos relations avec les autres êtres dans notre voisinage.

David Abram, écologiste culturel, philosophe et artiste performeur, est fondateur et directeur créatif de l’Alliance for Wil Ethics. Il est l’auteur de Comment la Terre s’est tue. Pour une écologie des sens (La Découverte, 2013 ; original The Spell of the Sensuous, 1996), pour lequel il a reçu le prix Lannan international pour un ouvrage non fictionnel. Conteur remarquable et magicien habile, il a vécu et échangé avec des sorciers indigènes en Indonésie, au Népal et dans les Amériques. Il donne des conférences et enseigne sur plusieurs continents. Ses essais sur les causes et les conséquences culturelles du désordre écologique ont paru dans des revues telles que Orion, Parabola, Environmental Ethics, Tikkun, Wild Earth, Resurgence et The Ecologist, ainsi que dans de nombreuses anthologies. Le travail de David Abram concerne les profondeurs écologiques de l’imagination, explorant comment la perception, la poésie et les miracles sensoriels informent notre relation avec la terre animée. Nommé par le Utne Reader parmi les cent visionnaires transformant actuellement le monde, il a reçu de nombreux prix et bourses. David Abram est père de deux jeunes enfants et vit au pied des montagnes Sangre de Christo au nord du Nouveau Mexique, où il maintient un intérêt passionné dans la communication entre espèces et dans le renouvellement de la culture orale.


THE ECOLOGY OF WONDER

David Abram (Santa Fe, USA)

The Ecology of Wonder: Between the body and the breathing Earth

Workshops on 11 and 12 September at 5 pm, Utopiana (in case of bad weather, the workshops will be held at the Conference hall at Le Commun)

Conference on 15 September at 7 pm, Le Commun, Conference hall

(In English)

During his stay in Geneva, Abram will engage in a multifaceted exploration of the possibilities and perspectives of a renewal of animism, of magic at the interior of contemporary Western society. The reflection workshops will have as their theme «Magic, between the body and breathing of the Earth.» The closing conference is titled «The Invisibles: Towards a phenomenology of spirits.»